Une pause de pleine conscience

« Cet article a été publié dans le cadre d’un carnaval d’articles du blog  365-jeux-en-famille.com sur la question : « Lenteur rime-t-elle avec bonheur ? »

Nous avons pour la plupart une vie où tout se bouscule, nous courrons et vivons en pilotage automatique : « métro-boulot-dodo. »

Nous sommes beaucoup trop dans le faire : les courses, le ménage, le rangement, s’occuper des enfants, travailler…

Et même quand nous faisons une pause au travail, nous en profitons pour aller sur les réseaux sociaux, pour envoyer des messages… Nous passons simplement d’une activité à une autre activité.

Nous sommes à chaque instant dans l’action et nos pensées aussi le sont : nous ressassons le passé, nous jugeons le présent et faisons des projets pour l’avenir. Nous avons environ 60 000 pensées / jour et la plupart (85 %) sont répétées quotidiennement.

Tout cela engendre stress et mal-être dans nos vies.

Il est bon à certains moments de ralentir le rythme et de prendre conscience de ce que l’on vit, de prendre le temps de s’arrêter de faire pour être tout simplement. C’est ce qu’on peut appeler « vivre en pleine conscience ». Nous nous créons alors des moments privilégiés avec nous-mêmes.

La pleine conscience nous permet d’observer avec bienveillance ce que nous vivons. Nous apprenons à mieux nous connaître, nous sommes plus calmes, plus attentifs à nous-même et à notre corps. Cette pratique nous permet d’améliorer grandement notre qualité de vie, nous gérons mieux nos pensées et apprenons à créer un calme mental l’espace de quelques instants. Nous devenons de ce fait l’observateur de nos pensées et de nos émotions. Nous sommes moins vulnérables face aux circonstances qui se présentent dans notre vie. Nous nous connaissons mieux et nous découvrons les autres avec un autre regard, ce qui nous permet de mieux vivre ensemble.

Passons à la pratique :

Tout d’abord, il est important d’être régulier, l’idéal est la pratique quotidienne afin d’installer des bénéfices durables dans notre vie.

Combien de temps ?

Le temps importe peu, quelques minutes suffisent.

Le principe :

Concentrer toute son attention sur ce que nous ressentons à  l’instant présent comme par exemple la respiration ou les sensations physiques de son corps ; on peut aussi observer la nature, le ciel, nos pensées…

Quand ?

Vous pouvez faire ces « pauses » de pleine conscience à chaque instant : au travail, chez vous, dans les bouchons, dans une salle d’attente, à la caisse du supermarché ; il suffit simplement de se concentrer sur un point précis comme sa respiration, observer ses pensées comme un nuage qui passe dans son esprit…

Voici un exercice très simple à pratiquer :

Mettez votre téléphone à sonner deux minutes plus tard. Puis fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration. Ressentez l’air entrer dans vos narines, descendre dans vos poumons, votre ventre, continuez à vous concentrer sur la sensation de l’air qui sort de vos narines. Faites cela jusqu’au moment où votre téléphone sonne. Si vos pensées s’égarent, regardez-les passer comme vous observez  les nuages dans le ciel.

Voilà vous avez fait votre « pause pleine conscience » pendant deux minutes !

Il ne vous reste plus qu’à pratiquer. Essayer c’est l’adopter, vous vous apercevrez très vite des bienfaits que vous ressentirez, je vous souhaitez d’en faire un nouveau mode de vie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *